Ben Freeman crée des œuvres de grand format qui sont le plus souvent des constructions multimédia, utilisant des objets chargés d’émotions personnelles, telles que des photographies anciennes, des textes historiques, journaux, lettres et revues. Ces éléments sont disposés en couches et structuré de manière à former un contexte qui transcende le temps et  nourrit le désir de l’homme pour l’immortalité. Les bases des œuvres multi-médias incorporent un processus de photomontage et le collage, ainsi que de grandes photographies en transparence, projetées et développées directement sur ​​la surface de la sous-couches collées. Le travail commence par collages les éléments de base (objets d’archives comme les lettres d’amour ou de photographies antiques trouvés principalement par des incursions dans les marchés aux puces à Paris, texte manuscrit sur ​​des documents et du texte imprimé). Ben Freeman vient chaque année à l’hôtel Jeanne d’Arc dans le Marais, à Paris, car il trouve beaucoup d’inspiration dans les marchés aux puces de la capitale.Des exemples de photos que Freeman utilise dans son travail comprennent starlettes film ou tourner des actrices siècle, des photographies anciennes de classe, des instantanés à partir d’albums de famille ou portraits. Ces pièces sont collées à la toile sur un support de contreplaqué en utilisant un support polymère. La base de plomb de cette sous-couche comporte des inscriptions énigmatiques, mettant l’accent sur le thème ainsi que la puissance de l’émotion humaine, et servent à poser des questions qui, le plus souvent, exigent une réponse du spectateur plutôt que de l’artiste.

Ben Freeman
Artiste américain à découvrir ici

Partagez :
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • RSS
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks


Laisser un commentaire