michelle mésengé dansle bateau familialMa petite Gaële,

En voilà une drôle d’idée de me faire parler de là où je suis!
Tu te demandes peut être ce que je pense de ton désordre bien organisé, comme toi seule sais t’y retrouver?
Quand tu étais petite, je me demandai vraiment ce que cela donnerait une fois adulte (d’ailleurs, l’es tu devenue?).
Cela ressemble à une jolie danse que tu veux faire partager autour de toi…
Rassure-toi. Je ne te juge pas.
Je suis en toi, comme en vous tous mes enfants chéris !
C ‘est comme ça!
Pourvu qu’il y ait de la légèreté et de la bonne humeur avec un peu de sérieux dans ce que vous entreprenez pour vous mêmes !
Je pourrais dire que j’aimerais participer à ce joli désordre passionnant qui vous donne le vertige parfois…
Car celui qui ne risque rien vivrait au ralenti.
Tu as une drôle de façon très personnelle de mettre en connexion toutes les passions!
Est -ce qu’une journée de 24 heures tu suffit?
Ton équilibre rassemble :
La mer, la campagne, ton travail manuel, les gens avec qui tu travailles, tes amis, tes amours, ta famille, tes enfants… Et l’hôtel, votre ancrage.
Lorsqu’il y a enfin, la place pour l’ennui, tu ne sembles jamais t’ennuyer, malgré tes doutes, tes questions et la raison …
Nous avons tout mis en œuvre votre père et moi pour qu’il en soit ainsi, aussi bien que nous l’avons pu!
L’essentiel est que cela fonctionne!
Des rouages du désordre naît un fonctionnement, un chant… Une danse
Cela fait plus de vingt ans de votre temps terrestre que je chante avec les anges… mes anges.
Je me délecte de voir la suite de vos aventures…
Le bateau est en vous, je le sais, je le sens.
C’est de cette façon que vous menez votre vie :
Responsables,
Surfant sur la vague,
Conscients de la précarité,
Confiants pourtant,
Appréciant la beauté,
Simples mortels de passage.
Votre passion reste intacte.
Une petite pirouette en souvenir du temps marin où nous étions tous réunis sur notre bateau : » A la marine à voile ! Nom de Dieu » !
Invitons les voisins à boire l’apéro !
La traversée est houleuse pour chacun… alors pourquoi ne pas partager un instant de légèreté ?
Notre mère Michelle]

maman-gaele-bleue

Ma chère maman,

j’avais envie de te dire quelque mots…
le temps a passé depuis la lettre que je t’ai fait raconter depuis Là-Haut
me voici devant une belle batterie de cuisine aujourd’hui
j’ai pris chacune de mes casseroles… une à une…
avec beaucoup de précaution,
je les ai nettoyées,
briquées,
lustrées,
polies…
des personnes ont croisé ma route et m’ont donné de la crème à reluire
à re-luire
à faire luire…
mes casseroles « luisent »
j’ai ôté chaque bosse,
les ai revissées et…
je me suis même amusée parfois à les redorer
j’ai gardé quelques vieux pots pour continuer à faire de bonnes soupes…
avec cette batterie multicolore, je me sens pousser de nouvelles notes à mes plumes de Mésenge
je peux inventer de nouveaux plats et en sortir d’autres de mon passé avec fierté
la famille s’est agrandie et te voici grand-mère d’à peu près 9,5 mètres de petits enfants si on les met tous bout à bout !
cela veut dire en somme que la cuisine familiale… il n’y a que ça de vrai !
d’ailleurs, tout le monde a pris ses notes de cuisine
et chacun de nous aujourd’hui fait sa petite palette
avec toutes les couleurs que la vie nous a offertes
tu peux être tranquille dans ton éternité !
les graines autrefois plantées et qui ont pu avoir eu du mal à germer
poussent
poussent
poussent
tout notre Amour de Terriens vers ton Amour Aérien…

Partagez :
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • RSS
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks


Laisser un commentaire