Salut Romain Barry, merci de m’avoir invité au le grand retour des Bold Sessions sur la scène française, ici, à l’OPA. Alors, ma première question est, tu vas rire, pourquoi ce nom: Bold Sessions?

Romain: « Bold » parce qu’on a toujours eu un effet assez étonnant sur le publique qui est touché d’une manière très personnel en voyant des jeunes qui osent imposer un son différent aussi aisément. Ce nom est resté, alors qu’il devait être provisoire. En fait, on ne trouvait pas de nom de groupe et puis on attendait l’arrivée imminente d’un piano ainsi que celle d’un chanteur… Qu’on attend toujours! On cherche en fait d’ailleurs, on lance un appel à ceux que ça intéresse. Alors pour l’instant, on se sent comme une formation provisoire, d’où le mot « Sessions ».

Amyitis: Arrète, ça fait déjà plusieurs années que vous jouez ensemble. Raconte-moi un peu comment s’est formé le groupe.

R: Ça fait 6 ans que je joue avec Simon, autant dire depuis le berceau! On a aussi joué avec d’autres groupe assez cool entre temps. Et puis Raphaël, notre bassiste, nous a rejoint il y a 2 ans. On s’est connu à l’American School. Simon, lui, va intégrer une école l’année prochaine, car c’était le bac cette année. Il compose et comme il est bilingue, il manie plutôt bien la langue anglaise. Il est surtout guitariste, mais c’est aussi le chanteur du groupe. Moi je suis à la batterie.

A: Assez parlé de vous, parle-moi un peu de votre musique et de vos influences. Votre musique est très planante.

R: En matière d’influences, cela a commencé pour nous 3 avec le blues. John Lee Hooker pour ma part. Il y eu aussi beaucoup de rock 60’s. Et puis les grands classiques, de Hendrix à Led Zep… Nous n’avons plus ou moins jamais fait de reprises. C’est arrivé, oui, mais c’est toujours nous qui avons composé.

A: Comment définiriez-vous votre son et la musique que vous avez envie de faire?

R: Des chants cosmiques de moines tibétains!

A: Tu m’avais dit, avant le concert, que ça faisait un moment que vous n’aviez plus joué en public.

R: C’est vrai, on était souvent en répète. Ça faisait 2 ans que nous n’étions pas monté sur scène, et ça nous a fait à tous les 3 un bien fou! En plus, on a vraiment été bons, c’était vraiment cool comme concert. De nouvelles opportunités se sont offertes à nous grâce à ce concert. Du coup, on rejoue au bar Les Combustibles, jeudi 26 mai.

A: Tu vois, ça sert de sortir de votre cave de répèt »!

R: Oui, c’est sûr, on va continuer. Pour ce qui est de la suite du groupe, nous allons voir l’année prochaine. L’été va nous faire réfléchir je pense. On va essayer de trouver des concerts et de bouger un peu. Ce qui est certain, c’est « qu’on tient le bon bout ». Je crois qu’aucun de nous 3 ne se sent de faire autre chose, car pour l’instant, c’est ce qu’on fait de mieux.

Concert des Bold Sessions
Jeudi 26 mai 2011, à partir de 20h30
Paf 5€

Les Combustibles
14 rue Abel 75012
Paris
France

Partagez :
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • RSS
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks


Laisser un commentaire