Soleil d’hiver


Dans la lumière rasante de ce beau soleil d’hiver ma silhouette se découpe sur les rues et les places parisiennes. Je n’ai pas de bottes de sept lieues, mais des jambes qui conquièrent la ville. Marcher ) grands pas dans un Paris que j’aime, me laisser porter par mes jambes, poussée par le soleil qui éclaire les pavés et les trottoirs. C’est mon théâtre d’ombre au milieu duquel je suis plusieurs. Mes ombres chinoises sont dans le Marais.


Laisser un commentaire